Le détecteur de mouvement

Détecteur de mouvement

Dans hexagone, près de 320 000 logements sont visités par des voleurs tous les ans, ce qui signifie : un cambriolage toutes les 10 s. Grâce au détecteur de mouvement, le signal sonore d’une centrale d’alerte met en fuite 95 % des malfaiteurs. Installer un moyen d’alerte est donc une idée intéressante.

Il existe 2 moyens d’alerte, l’un sans fil et l’autre filaire. On appelle également le sans-fil « moyen radio ». Nous ne parlerons que du filaire qui est le plus habituel et le plus aisé à installer. Une alerte se divise en trois parties : la détection, l’examine et l’alarme à proprement parler. À chaque partie s’applique un matériel spécifique.

Détecteur de mouvementLes capteurs ou détecteurs (flèches rouges) révèlent l’intrusion (vol ou bien tentative de vol) et envoient le renseignement au centre de traitement, le cerveau de l’ensemble. Celui-ci examine le renseignement, et déclenche les sonneries (flèches bleues) et le cas échéant un service de télésurveillance via un transmetteur relié au téléphone. Clavier et télécommande (flèches vertes) envoient à la structure centralisée les renseignements pour la mise en service ou l’arrêt du moyen de contrôle.

Voici plusieurs appareillages pouvant se comporter comme un moyen d’alerte : A : centrale d’alarme, B : télécommande, C : émetteur de détresse, D : capteur ou détecteur de monoxyde de carbone, E : capteur ou détecteur d’inondation, F : capteur ou détecteur de température, G : transmetteur relié au téléphone, H : capteur ou détecteur de fumée, I : clavier digicode, J : prise télécommandée, K : capteur ou détecteur d’ouverture, L : capteur ou détecteur de mouvement, M : signal sonore extérieure à l’aide de flash, N : signal sonore interne, O : barrière infrarouge.

La protection volumétrique par capteur

Si la portée des transmissions radio est d’à peu près 100 à 200 m en droite ligne et en champ découvert, même, éventuellement bien plus suivant les modèles, elle est diminuée via quelques matériaux à passer. Il faut en tenir compte pour installer vos appareillages.

  • Le plâtre, le Placoplatre et le bois sont perméable de 90 à 100 % des transmission
  • La brique et l’aggloméré sont perméable de 65 à 95 %.
  • Le béton, suivant son ossature métallique, ne laissera passer que 10 à 70 % des transmission
  • Le métal laisse péniblement passer les transmissions radio (10 % au maximum).

Outre les moyens spécifiques, on distingue 2 principaux genres de préservation via une alerte radio : la préservation volumétrique puis la préservation périmétrique. La préservation volumétrique a pour objet de défendre les pièces de l’habitat en repérant toute présence avec des capteurs ou détecteurs infrarouges intelligemment installés. La préservation périmétrique, repère toute traversée de la « barrière » de préservation.

La plupart des moyens d’alerte sans fil garantissent une préservation de plusieurs secteurs. Suivant le manufacturier et le produit, vous pourrez choisir 2 à 4 secteurs de l’habitat, et jusqu’à 6 secteurs à l’aide d’un modèle proposé par un artisan. Les défenses se feront distinctement les unes des autres.

Exemple de protection volumétrique

  1. Système d’alerte non activée : pas de préservation.
  2. Système d’alerte activée pour une préservation complète, tous les secteurs sont protégés.
  3. 1ère zone : préservation complète du rez-de-chaussée.
  4. 2ème zone : préservation complète de l’étage.
  5. 3ème zone : préservation partielle de l’étage.
  6. 4ème zone : préservation du garage.

Tous les capteurs ou détecteurs par défaut sont paramétrés pour une mise en œuvre immédiate, c’est-à-dire qu’ils déclenchent immédiatement l’alerte aussitôt qu’il y a une irrégularité. Mais il est possible de différer le signal du capteur ou du détecteur d’ouverture de la fermeture d’entrée, pour avoir assez de temps pour désactiver l’alarme quand l’on rentre chez soi.

Détecteur infrarouge

La préservation volumétrique est garantie le plus fréquemment via des capteurs ou détecteurs infrarouges (ou capteurs ou détecteurs de mouvement).

Comment fonctionne détecteur de mouvement à infrarouge ?

Toute être vivant en mouvement est une cause de chaleur produisant un rayonnement infrarouge. C’est ce rayonnement qui est décelé via l’appareil de détection. Puis, aussitôt qu’un faisceau du capteur ou détecteur est coupé via une cause de chaleur inhabituelle, l’alerte se déclenche.

Le champ d’action d’un capteur ou détecteur de mouvement, fréquemment réglable, est capable de couvrir près de 360° suivant le spécimen et le manufacturier. Sa portée est généralement de 12 à 13 mètres pour les appareillages habituels. Sachez que l’on est capable d’orienter l’appareillage s’il a une rotule.

Idéalement, un capteur ou détecteur infrarouge devra être mis à une hauteur de 2 à 2,30 mètres.

L’endroit où vont se trouver les capteurs ou les détecteurs est conditionné via la disposition de l’habitation. Cependant, pour une préservation parfaite, montrez le plan de votre logement à votre revendeur qui vous conseillera utilement.

Pour se prémunir contre tout départ inopportun de l’alerte, un capteur ou détecteur infrarouge doit être assujetti quelques principes. Il est entre autres contre-indiqué de l’orienter vers une cheminée. Mettez plutôt votre capteur ou détecteur sur la même cloison que celle de la cheminée.

Évitez également de le diriger en direction la lumière du soleil (une baie vitrée entre autres) ou bien en direction un appareillage de chauffage.

Choisissez ce genre d’implantation qui donne la capacité aux faisceaux du capteur ou détecteur d’éviter la chaleur directe.

Principe d’installation d’un détecteur de mouvement

Suivant le manufacturier, la technique diffère un peu mais le système de pose reste le même. Dans tous les cas, consultez attentivement la notice du constructeur. Ouvrez le capteur ou le détecteur et fixez sa base au mur avec le concours de chevilles adaptées.

S’il est nécessaire, voyez l’article consacré aux assemblages, ancrages et collages.

Puis placez les piles en bonne position avant de clipser le capteur ou détecteur sur sa base.

Attention, avant de mettre en place les capteurs ou détecteurs, il faut prioritairement mettre en position la structure centralisée du moyen en se conformant aux instructions données via le manufacturier pour qu’elle « repère » chaque appareillage du moyen.

La protection périmétrique

Contrôlez son bon comportement en appuyant sur le commutateur du capteur ou détecteur. Alors, le voyant devra s’allumer et s’éteindre, et un signal sonore retentira au centre de contrôle.

Dernier contrôle : passez devant le capteur ou détecteur : son voyant devra s’allumer, montrant que votre présence est décelée. L’appareillage est alors prêt à fonctionner.

A l’opposé de à la préservation volumétrique qui repère un intrus qui est entré à l’intérieur du local, la préservation périmétrique active le moyen de détection avant l’intrusion.

Be the first to comment on "Le détecteur de mouvement"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.