La SCPI, un placement défiscalisant pour les contribuables

Pour les investisseurs qui désirent constituer un patrimoine tout en diminuant leurs impôts, la SCPI est sans aucun doute le placement immobilier qui leur convient. Comme les avis divergent sur ce type de placement, il est recommandé de prendre en considération quelques paramètres avant de se lancer dans cette aventure financière. Alors, pour éviter les conflits et problèmes au cours de votre investissement, voici les points à vérifier avant de placer votre capital en SCPI.
L’opérateur Vous souhaitez investir dans l’immobilier en optant pour le placement en SCPI, voici quelques méthodes que vous devrez sûrement connaître pour fructifier votre capital. Vous pourrez ainsi choisir sur la méthode qui s’adaptera le plus à l’objectif que vous souhaitez atteindre mais aussi en fonction de votre situation fiscale et patrimonial.

Le SCPI au comptant

Si vous avez un capital et que vous souhaitez constituer un complément de revenu, vous pourrez acquérir des parts de SCPI afin de les rentabiliser. Cela permet de valoriser votre placement, tout en vous déchargeant des charges liés à la gestion ainsi qu’à l’exploitation de votre placement. L’avantage avec ce type de placement en SCPI c’est que l’investisseur disposera de revenus complémentaires et pourra diversifier son patrimoine selon le cas.

Le SCPI en assurance vie

De plus en plus de contribuables investissement actuellement dans les contrats d’assurance, d’autant plus que le placement en SCPI via cette méthode promet différents avantages. En effet, certaines mutuelles d’assurance proposent des contrats d’assurance vie intégrant des parts de SCPI. Les procédures à suivre sont simples puisqu’il suffit tout simplement de souscrire à un contrat d’assurance vie classique tout en intégrant dans le contrat des parts de SCPI. Vos parts génèreront des revenus qui seront réinvestis automatiquement, et vous pourrez profiter d’un régime fiscal avantageux en ce qui concerne votre assurance vie. Pour connaître la réduction d’impôt appliqué sur votre placement, n’hésitez pas à user du simulateur disponible sur le site scpi-a-credit.com.

Le SCPI à crédit

Dans le cas où vous ne disposez pas d’un apport personnel alors que vous souhaitez investir dans un placement en SCPI, vous pourrez effectuer un placement à crédit. Comme les taux d’emprunt appliqués par les banques actuellement sont très avantageux, vous n’aurez aucun mal à tirer profit des avantages qui découlent de l’investissement par SCPI. Qui plus est, vous pourrez déduire les intérêts de votre emprunt d’impôt. Vous aurez le choix entre des crédits consommation, des crédits in fine et des crédits amortissables selon le montant que vous souhaitez investir ; la durée de votre placement ; votre taux d’endettement ainsi que votre statut en tant qu’investisseur.

Le SCI en démembrement

Cette dernière méthode d’investissement pourra s’adapter à la situation financière et fiscale de l’investisseur. Cela consiste à séparer la propriété du bien, plus précisément la propriété des parts. En l’occurrence, l’investisseur pourra opter pour l’usufruitier s’il est peu imposé et qu’il souhaite percevoir les revenus générés par son investissement. Dans le cas où il fortement imposé et qu’il ne souhaite pas percevoir de suite les revenus complémentaires liés à son placement, la nue propriété est la solution qui s’adaptera le plus à sa situation.

Etant donné que vous serez amené à acheter des parts auprès des entreprises spécialisées dans la gestion des parcs immobiliers, il sera judicieux de faire confiance à un bon opérateur. Non seulement, cela aura un impact sur le rendement de votre investissement, mais qui plus, sur sa viabilité. La plupart des SCPI ont une vocation de durer sur le long terme, de ce fait, il est impératif de faire confiance à des opérateurs qui ont déjà fait leur preuve dans ce type d’investissement sur le marché français. Pour les reconnaître, vous pourrez vous renseigner sur les avis SCPI postés en ligne. Ainsi, vous pourrez avoir l’esprit tranquille de pouvoir jouir des différents avantages que ce type d’investissement représente.
La capitalisation
Vous souhaitez vous rassurer sur votre placement, pensez à choisir une SCPI doté d’une forte capitalisation. Vous pourrez ainsi découvrir l’attractivité de la SCI ainsi que la qualité de l’opérateur en matière de gestion. En effet, une SCPI avec une grosse capitalisation n’est autre que le fruit de ces paramètres susmentionnés. Toutefois, il faut faire attention concernant la taille de la SCPI puisque cela ce type de SCPI peut n’être pas accessible à tout le monde, que ce soit au niveau de la gestion du parc immobilier qu’au niveau de la collecte. Dans ce cas, veuillez vous informer à l’avance des règlements en vigueur concernant votre investissement potentiel.
Le rendement
Parmi les points à vérifier en matière d’investissement en SCPI, il est important de vérifier le rendement proposé par l’opérateur de votre choix. Contrairement aux autres types d’investissement, celui en SCPI proposé un rendement des plus attrayants sur le marché financier, et cela avec un minimum de risques. Actuellement, les rendements annuels en SCPI avoisinent les 4,50 à 6%, outre la valorisation du prix des parts. Quoiqu’il en soit, il est toujours mieux de miser sur des professionnels reconnus en matière de gestion de parcs immobiliers pour pouvoir investir en SCPI en toute tranquillité.

Be the first to comment on "La SCPI, un placement défiscalisant pour les contribuables"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.