La lampe torche en randonnée

lampe torche

Pour qu’une randonnée se passe le mieux possible, il est nécessaire de prendre quelques précautions. Par exemple, toujours avoir sur soi ou dans son sac à dos une petite lampe torche pour bien voir en toute circonstances. Ce sont des petites attentions comme celle là qui garantissent une randonnée réussie.

La lampe torche existe sous différentes formes, soit tenue en main ou bien en lampe frontale. L’intérêt de la lampe frontale est que les deux mains sont libres et que le faisceau lumineux est toujours dans de sens du regard.

La lampe torche frontale

lampe torcheLes lampes frontales sont montées sur un bandeau élastique qui permet de les fixer sur le front. Les premières étaient fabriquées avec des élastiques de soutien-gorge. Le boîtier de pile peut être incorporé à la lampe, porté derrière la tête ou déporté à la ceinture, ce qui permet de le garder au chaud sous les vêtements (piles et accumulateurs n’aiment pas le froid) ou d’emporter des accumulateurs plus puissants.

II existe 2 grandes catégories de lampes frontales.

La lampe torche avec ampoules à filament

Simples ou halogènes (plus puissantes mais plus gourmandes en énergie). Ce sont les frontales de base que tous les randonneurs ont eu un jour sur la tête. Elles rendent de multiples services en permettant de s’éclairer tout en gardant les mains libres pour lire, cuisiner ou toute autre tâche. Leur éclairage permet de circuler sans problème la nuit. On peut compter raisonnablement sur une dizaine d’heures d’autonomie avec une ampoule classique mais plus que 7 heures avec une halogène. Certaines fonctionnent avec une pile plate de 4,5 volts. Attention, ces piles ne se vendent pas en dehors de la France. Les voyageurs devront donc se munir d’un adaptateur pour piles LR6 AA.

La lampe torche à LEDS électroluminescentes

lampe torcheSont en passe d’occuper la totalité du marché. Robustes, elles sont plus économes en énergie, la décharge des piles est continue mais beaucoup plus lente. On peut raisonnablement tabler sur une trentaine d’heures d’éclairage correct. Au-delà de 10 heures, la diminution de puissance est sensible, mais on peut toujours lire ou effectuer les tâches courantes. Les dernières générations de lampes à LEDS ont une régulation électronique qui compense la décharge des accumulateurs pour maintenir une lumière constante une dizaine d’heures.

De technologie récente, ces lampes sont en constante évolution et on voit apparaître sur le marché des lampes de très grande puissance destinées aux spéléologues, coureurs d’orientation et aux cyclistes. Leur prix est en conséquence. La plupart des lampes fonctionnent avec des piles. Celles-ci, on le sait sont très polluantes et difficiles à recycler. C’est pourquoi, on leur préfère les accumulateurs rechargeables. En voyage ou en randonnée en autonomie, il faudra prévoir (mais comme avec les piles d’ailleurs) des accumulateurs de rechange ou transporter un chargeur. Si on reste loin de la civilisation, on devra également prévoir un mini panneau solaire.

Be the first to comment on "La lampe torche en randonnée"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.