Quels sont les principes fondamentaux de la SCPI ?

principes fondamentaux de la SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier ne sont plus si récentes puisqu’elles fonctionnent en France depuis les années 1970. Aujourd’hui elles représentent l’un des meilleurs moyens pour faire fructifier son patrimoine et ses avoirs. Quels sont les principes de base qui régissent la SCPI ? Voici l’essentiel à savoir.

Le fonctionnement de la SCPI

Une SCPI repose sur le désir de personnes physiques ou morales d’investir dans des biens immobiliers. Ces investisseurs ne sont nullement obligés de se connaître puisqu’ils passent tous par une société de gestion. Cet investissement peut soit être utilisé pour construire des immeubles qui seront mis en location, soit afin d’acheter des parts de biens déjà existants. De fait, les investisseurs deviennent des associés.

La rémunération de ces investisseurs, encore appelés dividendes, correspond aux loyers que produisent les biens mis en location. Le montant de ces dividendes est calculé par rapport à leur part d’investissement. Tant qu’ils font partie des investisseurs, ils partagent des droits et des devoirs. En effet, en cas de travaux dans les immeubles, les charges incombent bien entendu à ces derniers et seront déduites de leurs dividendes. Chaque trimestre, la société de gestion se doit de produire un rapport sur ses activités.

Chaque société de gestion qui se trouve en charge d’un ou de plusieurs biens est obligatoirement agréée auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). C’est au cours des assemblées générales extraordinaires que se prennent les décisions les plus importantes du groupe comme le changement de l’orientation des stratégies d’investissement. Il en est de même lorsque plusieurs SCPI doivent fusionner pour n’en devenir qu’une seule.

Si vous voulez entrer plus en détail sur le fonctionnement de la SCPI et notamment en connaître les risques, vous pouvez visiter le site d’Économie & Finance qui vous aidera dans vos stratégies d’investissement.

Les différents types de SCPI

On distingue plusieurs types de SCPI.

Les SCPI de rendement

Ce sont les plus communes. Elles ont pour principe de reverser le plus souvent trimestriellement les dividendes aux investisseurs. Pour la plupart, les investissements se font dans l’immobilier d’entreprise comme les bureaux, les magasins, les EPHAD, les hôtels, les centres médicaux, les entrepôts, etc.

Les SCPI fiscales

Elles sont intéressantes en raison des économies que l’on peut réaliser sur les impôts en achetant des immeubles neufs ou anciens. Les lois les favorisant sont par exemple la SCPI Pinel, la SCPI Malraux ou encore celle de Borloo.

Les SCPI de plus-value

Ces Sociétés Civiles de Placement Immobilier gagnent plus en revalorisant certains des biens immobiliers qui font partie de leurs exploitations. Pas très courants, les loyers produits par leurs locations ne sont pas considérables. Mais dès que les individus y logeant et détenteurs de baux de la loi 1948 s’en vont, la valeur de ces immeubles augmente graduellement.

L’externalisation des SCPI

Pendant des années, les SCPI se sont focalisées sur les patrimoines à l’intérieur du territoire français. Grâce à elles, bon nombre de problèmes de logement et d’investissement ont pu être réglés. Raison pour laquelle il existe assez de lois les régissant. Toutefois, depuis quelques années, elles investissent de plus en plus dans la zone Euro. Profitant de conditions favorables pour les associés, elles acquièrent des immeubles ou en construisent pour les mettre en location.

Cette externalisation et parfois même spécialisation permettent une diversité dans les investissements des SCPI.

Be the first to comment on "Quels sont les principes fondamentaux de la SCPI ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.