Évaluation du marché immobilier pour 2016 !

En 2015, le volume des transactions immobilières a légèrement augmenté avec un taux de 15,6 % d’après la Fédération nationale de l’immobilier. Effectivement, environ 800 000 transactions ont été estimées contre 675 000 l’année précédente. Cette accélération des ventes dans le marché immobilier se traduirait par le fait que les acheteurs ont arrêté d’anticiper des baisses de prix et qu’ils n’attendent plus pour réaliser leur projet.

Un marché fluide ou pas ?

Selon les Notaires de France, il est question d’une hausse des volumes en trompe-l’œil. Sur une année glissante, les volumes restent inférieurs de 10 à 15 % par rapport aux niveaux connus entre 1999 et 2007 en Île-de-France. Par ailleurs, les chiffres sont à inférieurs de 8 % dans l’ensemble des départements de province. D’après l’analyse réalisée par les notaires et de MeilleursAgents, l’augmentation des volumes de transactions doit être interprétée en fonction du nombre de ménages. S’il y a eu 3,3 transactions par an pour 100 ménages entre 2000 et 2007, il n’y a eu que 2,7 en 2015.

marché immobilier1

Stabilisation des prix

D’après la FNAIM, une hausse des volumes précèderait toujours une augmentation des prix. En tenant compte de la hausse des ventes de logements en 2015, une hausse des prix de l’immobilier de 0 à 1 % serait envisagée, d’après Jean-François Buet, président de la FNAIM. Pour lui, nous sommes dans un marché immobilier sain et stable et l’augmentation des volumes de transactions s’expliquerait par le fait que les gens ont besoin de se loger. De ce fait, la Fédération nationale de l’immobilier mise sur une stabilisation des prix pour cette année.

marché immobilier2

Taux toujours bas en 2016

Selon les perspectives de MeilleursAgents, la reprise sera plus lente et plus fragile en 2016. Par exemple, le prix de Lille et de Marseille pourrait chuter de 3 à 5 %. A contrario, ce dernier peut remonter à Bordeaux, Lyon et Nantes. Globalement, un ralentissement de la baisse des prix et une hausse graduelle du volume de transaction seront anticipés, grâce aux taux de crédit qui devraient rester stables en 2016. Pour le courtier Cafpi, une hausse des taux de crédit serait prévue en cours d’année. Effectivement, Philippe Tabouret, le directeur adjoint de Cafpi, anticipe le taux moyen des crédits passera de 2 à 2,46 % en juin prochain.

Be the first to comment on "Évaluation du marché immobilier pour 2016 !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.