Les dents blanches et les protections de la bouche

dents blanches

La bouche possédé les mêmes moyens de défense que les autres organes de notre corps, avec certaines spécificités : comment conserver les dents blanches et comment s’organise notre protection naturelle face aux micro-organismes agresseurs ?

Les défenses naturelles de notre bouche

La flore résidente : notre barrière biologique

dents blanchesComme la peau, les bronches ou le vagin, le tube digestif, au niveau de la cavité buccale possède une flore bactérienne abondante. Ces bactéries s’implantent dans notre organisme dès les premiers jours de la vie et constituent la flore résidente des muqueuses. En revanche, dans une bouche saine, on estime qu’il y a près de 700 espèces présentes… Dont le poids avoisinerait les 20 g. Mais, en s’opposant à l’implantation des bactéries agressives, elles jouent un rôle de barrière biologique qui nous protège.

Les muqueuses : premier obstacle

Ce sont tous les tissus de revêtement de notre cavité buccale. Puis, l’accumulation d’une protéine (la kératine) la surface de la gencive forme une barrière imperméable et résistante qui prévient l’invasion bactérienne. A la différence de la peau qui possède plusieurs couches de cellules, les muqueuses sont bien plus minces. En revanche, elles sont recouvertes en permanence d’un liquide protecteur, la salive. La salive ne favorise pas le maintien des dents blanches.

La salive contre-attaque sur les dents blanches

C’est surtout la présence de bicarbonate dans la salive qui explique son action neutralisante face aux attaques acides. D’autre part, en apportant du calcium, du phosphate et des fluorides, la salive renforce la reminéralisation de l’émail. Ce qui répare ainsi les micro-altérations que subit quotidiennement l’émail de nos dents.

La salive : un antiseptique qui lubrifie les muqueuses et dissout les aliments

Nos glandes salivaires sécrètent en moyenne 1,5 litre de salive par jour. Le flux de sécrétion varie au cours des 24 heures. La salive est composée de près de 99 % d’eau et de sels minéraux en solution (sodium, chlorure, phosphate, bicarbonate et potassium…). Elle découpe, dissout les aliments et amorce la digestion. De plus, elle a une action nettoyante, mécanique car elle lubrifie nos muqueuses et piège les particules, mais aussi chimique, car elle a un pouvoir antiseptique. Elle contient certaines protéines capables de détruire les micro-organismes étrangers et de diminuer le risque de candidoses.

Le fluide gingival : protection rapprochée de nos dents

C’est un sérum qui traverse les artérioles et les muqueuses pour se déverser avec un débit de 0,2 microlitre (1 microlitre = 0,000001 litre) par heure dans le sillon de gencive qui entoure la couronne de la dent. Car, chez un sujet sain, le fluide gingival contient tous les éléments du sérum sanguin et principalement certains globules blancs qui assurent notre défense contre les agresseurs extérieurs. Mais ce liquide n’aide pas à avoir les dents blanches.

Le sang et le réseau lymphatique garants de notre immunité

Les organes lymphatiques et le sang abritent les globules blancs… Agents essentiels de la défense de l’organisme et de la résistance aux maladies. Les plaquettes se chargent d’arrêter le saignement et protège ainsi notre système immunitaire.

Quand le flux de salive diminue

Qui n’a jamais ressenti, étranglé par le stress et l’émotion, la désagréable sensation de ne pas pouvoir s’exprimer et d’être obligé d’avaler quelques gorgées d’eau pour pouvoir aligner trois mots ? Cependant, passagère chez quelqu’un de stressé, cette sensation de bouche sèche peut être permanente chez certaines personnes dont l’activité des glandes salivaires est ralentie ou interrompue.

Be the first to comment on "Les dents blanches et les protections de la bouche"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.