Tout savoir sur les travaux de copropriété

immeuble copropriété

Dans une copropriété, on distingue les travaux dits “privatifs” et ceux “d’intérêt collectif”, Ces derniers, qui concernent les parties communes, sont alors gérés par le syndic.

Les trois types de travaux collectifs dans une copropriété

Il existe trois catégories de travaux réalisés collectivement dans une copropriété : les travaux urgents, les travaux d’amélioration et enfin, les travaux d’entretien. Dans le cas où ces travaux dépassent un certain montant, il est nécessaire de convoquer une assemblée générale afin de mettre d’accord les parties en présence. Il revient au syndic de faire réaliser les devis, afin de faire jouer la concurrence.

Les travaux urgents

Comme leur nom l’indique, les travaux urgents doivent être réalisés au plus vite afin de sauvegarder l’immeuble. Ils interviennent la plupart du temps suite à un imprévu : mur qui menace de s’écrouler, fuites du toit, panne de chaudière… Une provision peut être demandée par le syndic de copropriétés aux copropriétaires avant le début des travaux. Toutefois, elle ne peut dépasser le tiers du montant total établi par devis. Dans le cas de travaux urgents, le syndic est en droit d’entamer les travaux sans consultation préalable de l’assemblée générale, mais il a pour obligation d’avertir ses membres par courrier ou en plaçant une affiche informative visible dans l’immeuble.

Les travaux d’entretien

L’entretien courant des parties communes concerne tant le gros œuvre et les parties communes que le toit ou encore les canalisations de l’immeuble. Les équipements collectifs tels que la chaudière ou l’ascenseur entrent également dans cette catégorie. Dans une copropriété, le syndic est chargé de veiller à ces travaux d’entretien qui garantissent le bon état et le bon fonctionnement des lieux. Lorsque ces travaux restent mineurs, comme le remplacement d’une ampoule, celui-ci n’a évidemment pas à convoquer l’assemblée générale. En revanche lorsqu’il s’agit de travaux plus importants comme la réfection complète du toit, il doit le faire. Lorsque les propriétaires se réunissent, ils votent à main levée la proposition du syndic et la majorité l’emporte.

Les travaux d’amélioration

Il s’agit de tous les travaux visant à augmenter le confort des habitants d’une copropriété, comme de la décoration, l’installation d’un ascenseur. Ils nécessitent la convocation d’une assemblée générale. Etant donné les coûts souvent importants liés à ce type de travaux, la loi a prévu une majorité plus importante lors du vote.

Comment sont répartis le coût des travaux dans une copropriété ?

Afin de déterminer qui paie quoi, on utilise le tantième comme unité de calcul. Le nombre de tantième de chaque propriété dépend des caractéristiques du lot. On peut trouver cette information peut être trouvée dans le règlement de copropriété et l’état descriptif de division

Le calorifugeage des tuyaux d’eau chaude dans une copropriété

Le calorifugeage est l’action d’isoler de façon efficace et durable les tuyaux d’eau chaude sanitaire d’une copropriété. C’est une solution peu onéreuse et durable qui permet de réaliser des économies sur les charges.

Be the first to comment on "Tout savoir sur les travaux de copropriété"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*